SAMES
mercredi, 08 juillet 2015 08:31

Élément indispensable, les couteaux de poche

Écrit par 

C’est assez ironique de faire un article sur les couteaux quand il y a à peine deux ans encore, je n’avais même pas un couteau suisse sur moi. Pour tout dire, j’avais peur d’avoir un truc coupant sur moi et de toute façon je n’en voyais pas l’utilité. Mais pour mon départ en Laponie, je me suis dit que ça pourrait m’être utile, vous savez ce fameux « au cas où ».

J’ai donc acheté mon premier couteau chez Baladéo : un Laguiole multifonction. A mon arrivée en Finlande je l’avais toujours dans ma poche « au cas où » donc. Et il m’a finalement dépanné pour ouvrir une bouteille de vin. Je dois avouer que pour mes premières semaines en Finlande, je ne voyais pas encore comment il pouvait me rendre service.

+ : c’est un beau couteau, et pour un premier couteau ça compte !

- : le poids, beaucoup trop lourd à mon sens pour un couteau de poche

Ma route m’a ensuite menée au merveilleux marché de Jokkmokk. Le marché idéal pour découvrir la culture et l’artisanat Sami. J’y ai trouvé un magnifique petit couteau traditionnel (mais pas de la marque DUODJI qui certifie qu’il a été fabriqué selon les techniques traditionnelles Samis). Ce genre de petit couteau est utilisé par les éleveurs pour marquer les jeunes rennes en été. Ils sont légers et coupent très bien. Et je dois avouer que je l’apprécie beaucoup et que je ne m’en suis jamais séparée lors de ce premier séjour en Laponie.

+ : léger et efficace

- : Pas rétractable, c’est un vrai petit couteau que l’on range dans son étui

Les éleveurs de rennes ont toujours minimum deux couteaux sur eux. Le petit dont je viens de vous parler, et un plus gros utilisé pour des tâches qui seraient compliquées avec le petit couteau notamment tailler le bois pour faire du feu. Faire du feu est la première chose que l’on m’a appris et comme c’était difficile de préparer le bois avec mon petit couteau, mes collègues m’ont offert un couteau de travail. Je pense que c’est le type de couteau que l’on trouve dans des magasins de chasse et pêche. Ensuite, impossible de m’en séparer lors des sorties en forêt, il m’était devenu indispensable.

+ : Efficace !!!!

- : Trop grand pour tenir dans une poche, il faut une ceinture ou un sac

Pour mon second voyage en Laponie, Baladéo m’a fourni deux couteaux : les Papagayos. Ce sont des petits couteaux de poche rétractables et ultra légers. Les modèles traditionnels possèdent une sécurité, ce qui n’est pas le cas pour les nouvelles versions imitation bois. J’avais un peu d’appréhension sur la texture du manche et la résistance, appréhension bien vite envolée. Aussi léger que mon couteau traditionnel, mais son côté repliable le rend plus discret et il se glisse plus facilement dans la poche.

+ : Petit, léger, efficace                                                                         

- : design simpliste, mais c’est aussi ça qu’on aime

Les couteaux sont d’une grande utilité sans que l’on s’en rende compte. Je m’en sers principalement pour cuisiner, ouvrir des trucs (les colis que mes parents m’envoient par exemple), et ils me facilitent la vie. Je ne peux pas vous énumérer toutes ses utilisations car c’est devenu tellement naturel que je n’y prête plus attention. Et quand je n'ai pas de couteau sur moi, je me dis que j'aurai du parce qu'il m'aurait servi. 

Maintenant que je vous ai parlé des couteaux que je possède, j’aimerai vous parler de ceux que je ne possède pas, mais qui ont particulièrement attiré mon attention. Je commencerais par un symbole de la Laponie : les couteaux Marttiini. Ce sont de très beaux couteaux associés à une très grande qualité. On trouve des gammes  très différentes pour chaque usages (chasse, pêche, cuisine…). Je pense me laisser tenter par un de leur couteau et comme je suis déjà bien équipée je pense prendre un couteau de cuisine, ça fait un beau couteau que je pourrai garder toute ma vie et qui me sera toujours utile.

                                  

 Autre couteau, autre style : les couteaux Deejo. L’idée de ces couteaux "made in France" est qu’ils sont totalement personnalisables. Taille du couteau, type de manche ainsi que sa couleur, et surtout une grande gamme de tatouages disponible. Oui vous pouvez tatouer votre couteau, et personnellement j’adore cette idée. Et pour personnaliser encore plus votre couteau, vous pouvez y mettre un petit message. Un beau petit couteau qui a du style.

Et vous, avez vous un couteau dont vous ne vous séparez jamais ?

Lu 875 fois Dernière modification le vendredi, 07 août 2015 11:04

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.