SAMES
Projet SAMES - Afficher les éléments par tag : Metsähallitus
vendredi, 07 mars 2014 16:08

Parc National Urho Kekkonen

Le parc national Urho Kekkonen a été créé en 1983 et porte le nom d’un ancien président Finlandais. Ce parc fait pas moins de 2 550 km² soit un peu plus grand que la Réunion (2 512 km²). Il est situé au Nord-Est de la Finlande à la frontière avec la Russie. Cette zone frontalière avec la Russie est d’ailleurs interdite au public. Outre cette partie, tout le parc est accessible. La partie ouest est accessible aux plus grands nombres, du fait de la présence d’une route c’est le point de départ des randonnées. Le reste est plus sauvage, malgré la présence de refuges il y a moins de pistes tracées voire pas du tout. Il y a aussi des zones restreintes qui sont accessibles mais selon des règles strictes pour préserver la faune et flore.

Enter  

Entrée du parc à Kiilopää - Carte des pistes de ski de fond

Grâce à mon travail avec les rangers et l’utilisation de la motoneige (strictement réservée aux rangers et aux éleveurs de rennes), j’ai la chance de parcourir en long, en large et en travers le parc. Et c’est vraiment un endroit magnifique. Mais même sans aller au plein milieu du parc, moi qui suis débutante en sport d’hiver, je ne prends pas des pistes difficiles et je vois pourtant des paysages splendides et je fais de très belles rencontres (renne, lagopède des neiges, kuukkeli, écureuil…).

Couché de soleil sur Kiilopää

Accessible du débutant au compétiteur, à tous donc, ce parc a un charme fou. Tout comme les nombreux refuges disséminés un peu partout.

Bref un paradis sur terre.

lundi, 24 février 2014 15:50

Liens Utiles

Plus sur le Projet :

Page Ulule du Projet :

http://fr.ulule.com/projet-sames/

Page Facebook du Projet :

https://www.facebook.com/ProjetSames

A Propos du parc :

Parcs Nationaux de Finlande :

http://www.outdoors.fi/Pages/Default.aspx

Metsähallitus :

http://www.metsa.fi/

Page Facebook du parc national Urho Kekkonen

https://www.facebook.com/ukpuisto?fref=ts

Partenaires du Projet :

Akammak (Vêtements techniques) :

http://www.akammak.fr/

Baladéo (accessoires de randonnées) :

http://www.baladeo.com/

Au Vieux Campeur :

http://www.auvieuxcampeur.fr/?acc=1.html

Service Civique :

http://www.service-civique.gouv.fr/

3D’Tour :

http://assoc.3dtour.free.fr/

Marie d’Emerainville :

http://www.mairie-emerainville.fr/

ENSAIA :

http://www.ensaia.inpl-nancy.fr/

Amis du Projet :

Keep calm and have a krisprolls:

http://www.keep-calm-and-have-a-krisprolls.com/

Team Givrés :

http://www.teamgivres.com/

Carnet Nordique :

http://www.carnets-nordiques.com/

Team Aventuriers :

http://www.teamaventuriers.fr/

Terre des Sames:

 

http://www.terre-des-sames.com/

Publié dans Autres
vendredi, 21 février 2014 13:28

Poroerotus

Dans cette section vous allez découvrir des lieux où je suis passée, plus ou moins longtemps, que j’ai plus ou moins apprécié, mais que quoi qu’il arrive, j’ai envie de partager avec vous.

Et pour commencer j’ai choisi le Poroerotus. Et je commence fort car bien que ce soit évidemment un lieu, c’est aussi et surtout un évènement dans la culture same : la sélection des rennes

Cliquez sur l'image pour l'aggrandir

Le 23 Janvier, j’ai eu la chance d’assister à une sélection des rennes. Les éleveurs répartissent les rennes selon ceux qu’ils vont garder et ceux qui vont être vendus ou abattus.

Les différentes familles de l’association (ou du village si vous préférez) se réunissent au poroerotus. On voit sur la photo qu’il y a plusieurs petits groupes dans l’enclos central, ce sont les différentes familles.

Sur la photo, l’homme seul qui se dirige vers le centre du poroerotus est le président de l’association. Il a été élu par les éleveurs et est lui-même éleveur.

 

 

La femme habillée aux couleurs sami est chargé d’enregistrer les rennes et leur propriétaire sur une liste officielle.

Sur cette photo l’enfant a attrapé un renne, né en juin dernier, qui n’a pas été marqué durant la période de marquage, chose faite sitôt qu’ils seront à qui il appartient.

 

 

Pour commencer la sélection, les rennes sont amenés dans un enclos. A partir de cet enclos ils sont amenés par petits groupes dans l’enclos principal où ils sont répartis dans les différents enclos en fonction de ce qu’on réserve au renne : vendu, abattu où conserver et dans ce cas ils sont répartis par famille.

Pour les attraper inutile de leur courir après, les rennes apeurés tournes en rond dans le poroerotus et  l’éleveur attrape le renne de son choix lorsque celui-ci passe à côté de lui.

 

  

Un lieu magnifique où se déroule un événement assez hors du commun surement parce qu’il se déroule ainsi depuis bien des siècles. 

samedi, 25 janvier 2014 14:16

Mais tu fais quoi ?

Une question revient très régulièrement depuis que je suis arrivée en Laponie. « Mais tu fais quoi ? » C’est  vrai que comme ça on dirait que je passe mes journées à prendre des photos, mais ce n’est pas le cas. Enfin, j’en prends pas mal c’est vrai, mais je ne fais pas que ça. Donc je vais vous expliquer ce que je fais !

Oui je fais super bien la touriste

Je suis volontaire pour Metsähallitus, je suis donc à leur disposition pour les aider dans différentes tâches. Pour le moment, une grande partie de mon travail consiste à aider les rangers (pitié ne dites pas « Oh comme dans Walker Texas Rangers ! »). C’est-à-dire qu’on coupe le bois que l’on charge ensuite dans des traineaux. Une fois les traineaux chargés on les amène jusqu’aux différents refuges. Les refuges disposent d’une cabane à bois, avec une hache et une scie pour couper le bois pour faire un feu, ainsi que d’un endroit spécifique ou faire le feu (ça peut être un poêle ou simplement un bloc de pierre). Les refuges ont aussi des toilettes (à l’extérieur du refuge). Un refuge possède donc trois cabanes : le refuge en lui-même, la cabane à bois et les toilettes. Et les toilettes sont des toilettes sèches, on change donc aussi les caisses des toilettes. Outre s’occuper des refuges, les rangers réparent les panneaux indicatifs pour les touristes et tout ce qui doit être réparé dans le parc. Voilà pour mon boulot avec les rangers.

Refuge avec simplement un bloc de pierre ou faire du feu

Cependant, Metshällitus disposent de bureau un peu partout, donc je peux également aller dans le bureau de Saariselkä pour indiquer aux touristes les activités possibles dans le parc. Il y a également un centre touristique à Tankavaara, qui n’ouvre qu’au printemps et à ce moment-là j’irai là-bas pour guider les touristes (surtout les français). Tankavaara est connu pour ses oiseaux migrateurs mais aussi pour ses gisements d’or, croisez donc les doigts pour que j’en trouve !

Un Kuukkali, symbole du parc

Pour le moment je passe une grande partie de mon temps à travailler avec les rangers. Mais Metsähallitus attache une grande importance à la réalisation de mon projet. C’est-à-dire que je peux ne pas travailler pour me concentrer sur le projet comme rencontrer des gens, écrire des articles, assister à des évènements, faire des recherches.

 Voilà, vous savez tout de mon travail ici, en Laponie Finlandaise.

On est pas là pour être ici

Publié dans Journal de Bord